Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Avant
Je croyais que j’étais intelligent et humaniste,
J’aimais les hommes,
Je ne votais pas à droite, j’avais une opinion politique,
Je pensais que l’argent c’était mal et sale,
Que les fringues c’était bon pour les minets et les minettes écervelés,
Que le parfum, c’était pour cacher quelque chose,
Je détestais les racistes,
Je n’aimais pas les religions et leurs coutumes barbares,
Je crachais sur le milieu de la nuit, sur les contrôleurs RATP et sur les flics,
Je baisais mal les femmes que j’aimais et je sauvais les meubles avec les autres,
J’aimais les animaux et les plantes,
Je n’aimais pas le foot parce que les amateurs de sport sont des imbéciles,
Je consommais de la drogue pour m’élever spirituellement, faire des expériences,
Je pratiquais toute forme d’art,
J’avais une mission : créer, colporter un message de paix, changer le monde pour le mettre à ma portée…

Aujourd’hui
Je sais comme je suis con, mais sincère, honnête et juste,
Il y a des gens que j’aime et d’autres dont je n’en ai rien à foutre,
Je ne vote toujours pas à droite, je ne vote pas, j’ai essayé une fois, cela ne m’a pas plu,
Le fric je prends, mais je peux tout aussi bien me torcher avec,
J’adore faire du shopping avec les filles,
Et j’aime autant le goût et l’odeur de la transpiration que celui de ce parfum qui me va si bien,
Les haineux, ce n’est pas mon problème,
Chacun sa foi, chacun sa croix,
Il y a des cons partout et partout quelques personnes remarquables,
Le cul existe sans l’amour, en revanche je ne considère plus l’amour sans le cul,
J’aime offrir des fleurs à ma femme et je préfèrerais partir en week-end avec elle que d’avoir un chat à la maison,
Je n’ai pas d’abonnement à Canal Sport, parce que la France ne fait aucunement partie de mes préoccupations,
Je me défonce quand je veux, parfois c’est un médicament, parfois c’est pour le plaisir,
Je ne serais jamais un artiste, parce que le contre-sens du marché de l’art m’ennuie,
Aussi, après avoir échapper tant aux illusions qu’aux désillusions,
Je me consacre aujourd’hui à profiter du moment présent et à célébrer ce jour béni entre toutes les flammes où nous nous somme rencontrés.

J’ai enfin trouvé ma place,
Elle était tout simplement à tes côtés.